Tag Archives:Polynésie française
CARTOPHYL

Puka Puka, un atoll emblématique de l’histoire de la Terre et des Hommes.

Atoll de Puka PukaSaviez-vous que l’atoll de Puka Puka (archipel des Tuamotu en Polynésie française) fut la première terre rencontrée dans sa longue traversée de l’Océan Pacifique Sud lors du premier tour du monde de l’histoire de l’humanité effectué par Ferdinand de Magellan? Terre peu hospitalière et excentrée par rapport à l’archipel, ce petit bout de corail offre une des ultimes étapes d’évolution de l’atoll, avec un isolement complet du lagon central par rapport à la haute mer.

Cet article est aussi sur mon compte Facebook

Rapa Iti ou l’impossibilité d’une île : d’un point de vue cartographique, bien sûr !

Rapa iti ou l’impossibilité d’une île (à cartographier, il va sans dire).
Cette île est en effet restée une des dernière terres habitées et sous administration française à ne pas avoir été cartographiée au 21ème siècle !
Il existait bien une carte marine du SHOM, héritage du protectorat militaire de l’île, mais aucune topographie classique n’avait pu être réalisée (restitution précise du relief, des bâtiments, des routes, etc. par dessin à partir de photos aériennes stéréoscopiques).
La prise de vue aérienne d’une île tropicale haute est un challenge immense quand on sait que la photo doit être réalisée entre 10h et 14h pour limiter les ombres au sol et qu’à ces heures-ci les nuages sont systématiquement accrochés aux reliefs.
L’île, distante de plus de 500 km du premier aérodrome (Raivavae) rendait quasiment impossible toute campagne de prise de vue aérienne et aucun avionneur n’aurait accepté de faire des centaines d’aller-retours dans l’espoir de tomber sur le rare jour où les reliefs seraient dégagés.
C’est grâce à l’utilisation d’un des premiers satellites couleur stéréoscopique à très haute résolution (Ikonos <1m) que nous avons pu contourner cette barrière technique et réaliser la première carte topographique de Rapa Iti au 1/5 000 en 2009 !
J’ai eu la chance de piloter le dernier chantier de cartographie systématique de toutes les îles (env. 117) de la Polynésie française et de participer à cette petite révolution technologique. Je vous invite à feuilleter le magazine de l’IGN qui présente une magnifique orthoimage Ikonos de cette île fascinante (page 11 de IGN Magazine n°49).

Rapa Iti et l’incroyable histoire de Marc Liblin

Tout le monde connaît l’île de Rapa Nui (la « grande ») ou île de Pâques mais très peu connaissent l’île de Rapa Iti (la « petite »). Cette île digne de figurer dans les meilleurs romans de Stevenson est la plus australe des terres habitées de la Polynésie française. Ce volcan éteint offre une baie profonde et des reliefs abruptes à couper le souffle, mais pas d’aérodrome. Les 450 habitants de cette île sont si isolés qu’ils ont développé une langue à part de celle couramment partagée en Polynésie.
Un jour, un enfant est né à Luxeuil (Haute-Saône) qui parlait une langue que personne ne comprenait, même les linguistes les plus chevronnés. C’est dans un bar à marins qu’un homme a reconnu ce langage qui lui revenait du fin fonds de ses souvenirs de voyage. C’est l’incroyable histoire de Marc Liblin que je vous invite à découvrir.